Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Innovation publique

Accompagnement du projet de la DHUP pour la prise en compte de la biodiversité dans le secteur du bâtiment

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 mars 2021 (modifié le 10 septembre 2021)

La prise en compte par le secteur du bâtiment du besoin de préservation et de reconquête de la biodiversité est encore trop faible. Cet objectif est d’ailleurs inscrit dans deux grands plans nationaux : le plan biodiversité et le plan bâtiment durable. Face à cet objectif très vaste et complexe, la sous-direction de la qualité de la construction a sollicité la Fabrique à Projets pour l’aider à démêler le sujet et trouver un chemin permettant de commencer à le traiter efficacement.

Suite à une écoute usager réalisée via un questionnaire auquel plus de 700 professionnels ont répondu à l’été 2020, il est apparu que la rénovation des bâtiments serait un bon point d’entrée pour traiter de l’articulation entre reconquête de la biodiversité et bâtiment. Car l’artificialisation des sols et l’étalement urbain sont les principales causes de l’extinction de la biodiversité, mais aussi parce que le secteur du bâtiment a dû s’adapter pour traiter de son empreinte carbone, et ce retour d’expérience sera riche d’enseignement pour la prise en compte de la biodiversité.

Un atelier à distance a été organisé par la Fabrique à projets avec l’appui de bluenove, en deux sessions les 19 et 22 janvier 2021. Réunissant une quarantaine de professionnels de la construction, d’écologues, d’opérateurs publics, d’associations, etc., cet atelier a permis d’aboutir à un diagnostic partagé des freins aux pratiques et des pistes de solutions pour les lever.

Parmi ces solutions, il y a des référentiels pour noter l’impact d’un produit de construction, voire d’une pratique, afin d’orienter vers des consommations et pratiques vertueuses, mais aussi des incitations financières éco-conditionnées, ou encore des accès facilités à des démonstrateurs, sans mentionner les projets plus classiques de communication ou de sensibilisation à destination des maitres d’ouvrage. Ces solutions vont faire l’objet de nouveaux projets, pilotés par les participants et coordonnés par la sous-direction de la qualité de la construction.

Voir le "Croquinotte" des ateliers numériques des 19 et 22 janvier (format pdf - 3.8 Mo - 09/03/2021)
(réalisation graphique : Permis de Vivre la Ville)